Friday, April 3, 2020

Extension date de soumission au 15/05 - numéro « Humanités numériques spatialisées » - revue Humanités numériques

La date limite pour la soumission de contributions au numéro thématique « Humanités numériques spatialisées » de la revue Humanités numériques est reportée au 15 mai 2020.

Éditeurs invités:
  • Carmen Brando (EHESS, CRH)
  • Francesca Frontini (université Paul-Valéry–Montpellier 3, Praxiling)
  • Éric Masson (université de Lille, TVES)
  • Dominic Moreau (université de Lille, HALMA)
  • Mathieu Roche (Cirad, Tetis)

Sunday, March 29, 2020

Atelier TEXTES / humanités numériques - EHESS, C. Roland Mousnier, OBVIL

Chères et chers collègues,

Nous vous annonçons la mise en place des ateliers TEXTES, il s'agit d'un lieu de rencontre pour échanger autour des questions scientifiques et méthodologiques liées à des travaux de recherche en sciences humaines et sociales qui mobilisent des données textuelles et des méthodes issues du traitement automatique de langues, de la textométrie, de l'analyse textuelle, ... 

Ces ateliers sont organisés conjointement par le Centre Roland Mousnier, le Labex OBVIL, et l'EHESS

Cette année, nous vous proposons trois séances : 
- le 2 mars, 14h-18h
- le 5 mai, 14h-18h 
- le 8 juin, 14h-18h
 
Chaque séance comprend la réalisation d'un exercice guidé, la présentation d'un outil ou d'une méthodologie contextualisée avec un usage en SHS, puis nous finiront par un échange avec l'ensemble des participants sur leurs besoins liés à leurs projets de recherche. Enfin, nous essayerons de vous orienter sur des pratiques et des solutions adaptés à vos besoins..

La première séance du 2 mars s'intéresse particulièrement à l'acquisition de données textuelles à partir de sources diverses, il peut s'agir de la transcription manuelle ou semi-automatique (HTR/OCR) ou bien de la récupération de données par scrapping/crawling de sites Web, etc. On portera une attention particulière à la structuration (en XML-TEI) et au nettoyage de ces textes en vue de la création d'une base de données et pour les intégrer dans un outil d'analyse textométrique comme TXM.

Elle aura lieu à l'EHESS, au 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, en salle A516, 5e étage

Si vous souhaitez y participer, vous pouvez vous inscrire par retour de mail.

Bien à vous,
Motasem Alharabi (OBVIL), Benoit Pandolfi (CRM), Carmen Brando (EHESS)

Wednesday, February 5, 2020

Appel à chercheurs 2020-2021 de la BnF

Appel à chercheurs 2020-2021

de la BnF

Date limite de réception : 20 avril 2020 à 12:00, heure de Paris

Le statut de chercheur associé BnF

La richesse exceptionnelle des collections de la Bibliothèque nationale de France autant que leur ampleur permettent à des chercheurs de toutes disciplines d’explorer des sources inédites dans leur domaine.

La BnF publie chaque année un appel à chercheurs afin de s’associer le concours de jeunes chercheurs dans un esprit de valorisation de ses collections, en particulier celles méconnues ou non signalées. L’an dernier, ce dispositif a permis d’accueillir 28 chercheurs associés dans 14 départements de collections.

Parmi les chercheurs susceptibles d’être accueillis, les étudiants des cycles supérieurs d’enseignement de la musique et les musiciens en activité ayant suivi l’un de ces cycles peuvent bénéficier du statut particulier de musicien chercheur associé.

Les avantages, conditions d’éligibilité et engagements des chercheurs associés, incluant le statut particulier de musicien chercheur associé et l’attribution de bourses de recherche, sont décrits dans le Règlement de l’appel à chercheurs de la BnF dont la consultation est impérative avant toute candidature au présent appel.

L’appel à chercheurs général

Les candidats peuvent à la fois proposer spontanément des sujets d'étude ou choisir parmi ceux proposés ci-dessous par la BnF. Les sujets proposés peuvent être discutés en amont avec les correspondants et référents scientifiques indiqués dans le document de l’appel.
Les sujets proposés sont organisés selon une indexation thématique qui ne doit pas occulter la grande diversité des collections et les travaux souvent interdisciplinaires qu’ils peuvent susciter :
  • Études sonores / Sound Studies
  • Histoire des bibliothèques / History of Libraries
  • Histoire du livre et de l’édition / History of the Book
  • Histoire sociale et culturelle / Social and Cultural Studies
  • Littérature / Literature
  • Littérature d’enfance et de jeunesse / Children’s Literature
  • Musique et édition musicale / Music and Musical Publishing – en particulier pour les candidats « musiciens chercheurs associés »
  • Sciences de l’éducation / Education Sciences
  • Sciences du jeu / Games Studies
  • Sciences humaines et sociales, psychanalyse / Human and Social Sciences, Psychoanalysis
Dans le cas de collections numériques (numérisées ou nativement numériques), des analyses de données massives de type « fouille d’images » (image mining) et « fouille de textes et de données » (text and data mining) sont envisageables.
En particulier, les archives de l’internet conservées à la BnF représentent à ce jour plus d’un pétaoctet de données. Inscrites depuis 2006 dans le cadre de la mission de dépôt légal de la BnF – même si les toutes premières collections remontent à 1996 –, elles portent sur le domaine français. Cette collecte ne prétend pas à l’exhaustivité mais repose sur un principe de représentativité.
Par ailleurs, plusieurs des sujets proposés peuvent susciter de fructueuses recherches dans les archives administratives de la BnF.

Les bourses de recherche spécifiques

La BnF accorde également des bourses de recherche sur ses collections comme le permet son décret de création, grâce à la générosité de mécènes et donateurs ou sur ses fonds propres.
Pour l’année 2020-2021, deux bourses seront attribuées :
  • une bourse Louis Roederer pour la photographie en soutien à un travail portant sur la photographie sous tous ses aspects, aussi bien historiques, techniques, artistiques ou sociologiques ;
  • une bourse Comité d’histoire de la BnF en soutien à un travail portant sur l’histoire de la Bibliothèque nationale de France, de la bibliothèque du roi à aujourd’hui.
Ces deux bourses sont décrites à la suite des sujets proposés à l’appel à chercheurs général.

Par ailleurs, deux autres bourses sont réservées aux chercheurs associés de deuxième et troisième année, le statut de chercheur associé pouvant être reconduit deux fois. Deux chercheurs associés dont le statut aura été reconduit pour l’année 2021-2022 se verront ainsi attribuer à l’été 2021 une bourse d’excellence de la BnF, afin de soutenir la poursuite de leur recherche.

Chaque bourse est dotée de 10.000 euros.

En fonction des dossiers reçus, la bourse Comité d’histoire de la BnF est susceptible d’être répartie en deux bourses de 5.000 euros chacune. Les autres bourses ne sont pas divisibles.

Les conditions d’attribution et de versement des bourses sont décrites dans le Règlement de l’appel à chercheurs de la BnF.

Pour toute question : philippe.chevallier@bnf.fr

Monday, February 3, 2020

Appel à communications - "La controverse dans la critique littéraire: entre théorie et traitement automatique"

Appel à communications

Colloque international 

"La controverse dans la critique littéraire: entre théorie et traitement automatique" 

(10-11 juin 2020)

Le Labex OBVIL de Sorbonne Université, en collaboration avec le CELLF, organise un Colloque international sur le thème suivant:
"La controverse dans la critique littéraire: entre théorie et traitement automatique".
Cet événement scientifique s’adresse aux chercheurs, enseignants et professionnels du monde entier et se tiendra à Sorbonne Université entre le 10 et le 11 juin 2020.

Argumentaire: 

Moteur intellectuel du progrès scientifique pour certains, source de querelles et de polémiques pour d'autres, la controverse est toujours au cœur des grands débats qui agitent les milieux intellectuels et savants, mais aussi les groupes sociaux et les pouvoirs publics en général.

Aujourd’hui, les interactions sociales en environnement numérique, en particulier via les blogs et les réseaux sociaux, semblent offrir à la controverse un terrain neuf, qui la place au centre du discours numérique, au point qu’elle suscite un intérêt scientifique renouvelé en sciences sociales et en science studies (Yves Gingras, Francis Chateauraynaud…).

C’est la raison pour laquelle nous souhaiterions ici questionner sa place, actuelle et ancienne, dans le champ particulier de la littérature. La controverse littéraire nourrit depuis des siècles un discours critique aux formes d’existence multiples (ouvrages, articles de presse, correspondances, etc.). La notion même de “querelle littéraire” renvoie à des débats voués à structurer le champ intellectuel et la conception de la littérature. Outre les débats d’idées, la querelle littéraire vient également désigner la rhétorique polémique qui fait émerger les engrenages de la mécanique conflictuelle et les positions de ses acteurs (Antoine Lilti). Son intérêt est d’autant plus fort que sa portée ne se cantonne pas au cercle littéraire, mais investit le plus souvent une réalité socio-historique en faisant écho à des problématiques plus généralement partagées par l’ensemble du champ culturel, voire scientifique, politique et social.

Dans ce colloque, nous entendons aborder la question de la controverse littéraire aussi bien dans sa dimension théorique que dans les moyens de son analyse, appuyée par les nouvelles méthodes automatiques.

Animées par de nombreux intervenants, les discussions seront l'occasion d’observer et de rendre compte du traitement particulier de la controverse dans le discours sur la littérature. Les études de quelques-unes des controverses qui ont pavé l’histoire littéraire jusqu’à nos jours permettront de mettre en lumière les enjeux à la fois littéraires, scientifiques, discursifs et sociaux qu’elles portent ; mais aussi le rôle non négligeable des controverses dans l’échange et l’évolution des idées d’une société, et plus encore dans l’histoire de la littérature elle-même.

Cet événement sera également une opportunité exceptionnelle pour rassembler les chercheurs internationaux autour de communications individuelles et de tables rondes sur les moyens qu'offre le numérique pour construire les outils d’analyse et les ressources linguistiques permettant de traquer la trajectoire des arguments contradictoires dans les débats, ainsi que le positionnement et l’implication des acteurs autour d’un sujet de discorde. En effet, analyser et comparer les traces d’interaction verbale de ces controverses reste un enjeu majeur non seulement en analyse du discours et en argumentation (Jean-Claude Anscombre et Oswald Ducrot, Jacques Moeschler, Patrick Charaudeau, Catherine Kerbrat-Orecchioni, Ruth Amossy...), mais aussi en linguistique de corpus et traitement automatique des langues (analyse du discours, opinion & argument mining…) et en analyse des réseaux et cartographie (Bruno Latour, Noortje Marrès...). 

Le comité scientifique vous invite à participer à ces échanges interdisciplinaires, qui favoriseront la diffusion des recherches autour de la définition, de l'analyse, du repérage et de la représentation des structures argumentatives dans les textes à caractère polémique, notamment dans le domaine littéraire.

Dates importantes:
  • 29 février 2020 à 23h59 GMT: soumission des propositions.
  • 15 mars 2020: notification aux auteurs.
  • 10 et 11 juin 2020: déroulement du colloque.
Instructions aux auteurs:

Le comité scientifique du colloque vous invite à soumettre des propositions de contributions qui rentrent dans les axes de notre colloque. Les propositions peuvent se rattacher, notamment, mais pas exclusivement, aux thèmes suivants :
  • La controverse en littérature (ou en sciences humaines et sociales)
  • L’analyse linguistique et argumentative de la controverse
  • L’analyse automatique de la controverse
  • La visualisation et la cartographie numérique des controverses
Les propositions de communications (en français ou en anglais) ne devront pas dépasser 500 mots (en dehors des références bibliographiques). Elles comprendront les coordonnées et affiliation des contributeurs ; le titre ; quelques mots clefs et un résumé de la proposition de communication. Les participations peuvent prendre deux formes: communication orale longue d’une durée de 20 minutes suivie de 10 minutes de discussion; communication orale courte d’une durée de 10 minutes suivie de 5 minutes de discussion.

La sélection sera fondée sur les résultats d’un processus d’évaluation par le comité scientifique. 

Les propositions doivent être soumises par le biais de la plateforme avant le 29 février 2020 (il faut créer un compte).

La sélection sera annoncée le 15 mars 2020.

Contact:
Pour toute question, écrivez à motasem.alrahabi@sorbonne-universite.fr.

Saturday, February 1, 2020

Les Ateliers numériques de l'OBVIL#2

Les Ateliers numériques de l'OBVIL#2

Pour la deuxième séance des ateliers numériques de l'OBVIL, nous avons le plaisir d'accueillir Olivier Ferret, chercheur au CEA, qui interviendra sur le sujet suivant:

Titre : Plongements lexicaux : principes, transformation et applications.

Résumé : L'analyse distributionnelle de corpus a donné lieu depuis longtemps à tout un ensemble de travaux mais s'est vue récemment renouvelée en profondeur par l'apparition d'approches prédictives issues des modèles de langage imposant la notion de plongement lexical. Dans cette présentation, nous commencerons par remettre en perspective la notion de plongement lexical pour aborder ensuite les méthodes permettant de les construire. Nous montrerons ensuite comment ces plongements peuvent être modifiés pour intégrer des connaissances externes et comment ces mêmes méthodes d'intégration peuvent être utilisées pour améliorer des plongements lexicaux selon une approche purement endogène. Enfin, nous présenterons quelques applications possibles des plongements lexicaux à l'analyse textuelle.

Date et horaire : 28 février 2020, de 14h à 16h.

Lieu : salle S001, maison de la recherche, 28 rue serpente, 75006.

Tuesday, January 28, 2020

Séminaire "Humanités numériques : la correspondance des écrivains à l'ère du numérique"

Dans son séminaire intitulé "Humanités numériques : la correspondance des écrivains à l'ère du numérique", Glenn Roe recevra Nicholas Cronk,  Professor of French Literature and Director of the Voltaire Foundation, et Ruggero Sciuto, Research Fellow, Wolfson College, University of Oxford, qui interviendront sur la correspondance de Voltaire et du Baron d'Holbach.

La séance aura lieu le 5 février, de 13h à 15h, à la Maison de la Recherche (28 rue Serpente), en D116.

Le séminaire entend s'interroger sur la nature et les spécificités de l'édition numérique de correspondances à travers la présentation de différents projets et corpus, allant du XVIIIe au XXe siècle. Les réflexions porteront sur l'édition au format XML-TEI des échantillons de correspondances déjà en place et en train de se constituer (formats, annotations, métadonnées...) Le séminaire questionnera aussi les moyens d'explorer une correspondance, à travers une réflexion sur les données et métadonnées particulièrement porteuses de sens comme les entités nommées et les ontologies.

Tuesday, January 21, 2020

Les Ateliers numériques de l'OBVIL #1

Le Labex OBVIL organise une série d'ateliers pratiques entre janvier et juin 2020. Chaque atelier commencera par une brève présentation théorique du sujet (≈ 30 min) et le reste de la séance sera consacré à la pratique et aux échanges.

Le premier atelier aura lieu le vendredi 31 janvier de 14h à 16h00, salle D040.

Intervenant: James Gawley, chercheur invité au Labex OBVIL.

Sujet: James Gawley présentera son sujet de recherche autour du moteur de recherche intertextuel "Tesserae", et de sa version française qu'il vient de réaliser: "Tesserae-OBVIL". Cette application permet de trouver des similarités entre des poèmes français ou bien entre des poèmes français et latin, et permet de révéler les influences littéraires entre les poètes.

Date et horaire: vendredi 31 janvier 2020, de 14h à 16h.

Lieu: salle D040, Maison de la Recherche (28 rue Serpente, Paris)